L’ART-THERAPIE A DOMINANTE ART FLORAL AUPRES DE PERSONNES SOUFFRANT DE DEPRESSION

Dès sa naissance l’être humain doit accepter de perdre, de manière réelle et symbolique.

Pour accéder à de nouvelles étapes de son développement, il doit s’adapter et faire face aux événements de la vie.

Certain les surmonte, d’autre sombre dans un état de mal-être profond menant à  la dépression.

La dépression est l’une des maladies psychiques la plus répandue en France, où deux fois plus de femmes que d’hommes sont diagnostiquées. Elle est marquée par la perte de l’élan vital, du plaisir et du goût de vivre.

 

C’est l’Art qui donne sa singularité à l’art-thérapie. L’Art a un pouvoir Expressif, des effets Communicatif et Relationnel. C’est une activité humaine qui réside dans la capacité de l’Homme à exprimer son idéal du Beau.

 

L’art-thérapie encourage alors la personne à réagir pour agir. Elle engage celle-ci dans un projet artistique  où l’ensemble des mécanismes corporels sont impliqués.

Dans la dépression, le corps et l’esprit sont étroitement liés dans un processus émotionnel complexe de réflexions et ressentis négatifs.

 

L’art-thérapie à dominante art floral est un moyen particulièrement adapté aux personnes souffrant de dépression. Elle procure, à ces patients, un plaisir sensoriel et émotionnel corrélés au goût et au plaisir esthétique.

L’art-thérapie à dominante art floral a plusieurs objectifs :

Le premier est de redonner à ces personnes dépressives l’envie d’aller mieux  par la connaissance de soi :

En redonnant à ces patients l’envie de s’exprimer et de s’investir dans un projet artistique. Elle leur permet d’affirmer leurs choix, de retrouver confiance en soi et l’estime de soi,

Le second objectif est de les aider à reprendre  goût à la vie par l’acceptation de soi :

Le monde végétal est une source inépuisable d’émerveillement et de joie, par la stimulation des capteurs sensoriels, l’art floral déclenche, chez les patients, des réactions affectives, produit des émotions positives et les gratifie d’un plaisir sensoriel. Le goût conjugué au plaisir esthétique aide ces personnes à réapprendre à sourire, à accepter de prendre du temps pour soi et de se faire plaisir.

L’art-thérapie, en séance individuelle, a favorisé la connaissance de soi, a encouragé l’affirmation de soi, a amélioré la confiance en soi et a rehaussé l’estime de soi. La dominante art floral a renforcé les bienfaits des séances d’art-thérapie.

Dans le rapport à la nature, un univers sensoriel, s’accordant aux réalisations florales, a servi de catalyseur émotionnel. Provoquant un plaisir esthétique, menant les patients à prendre conscience de leurs valeurspersonnelles et par la reconnaissance sociale qu’ils ont reçue, leur estime d’eux-mêmes a grandi.

Avec la sensation d’exister et au sentiment de vivre, l’envie d’aller mieux s’est installée. De l’investissement dans un projet artistique,  s’en est suivi pour ces patients,  le goût de s’engager dans un projet de vie à venir.

 

Ainsi, l’art-thérapie à dominante art floral donne, aux personnes souffrant de dépression, des moyens de se repenser dans leurs façons d’être au quotidien. C’est le premier pas vers  un mieux-être, où l’art-thérapie propose de nouvelles possibilités pour s’investir dans la réparation de soi. Elle encourage à trouver un équilibre dans la vie, en adoptant de nouvelles habitudes de vie. L’art-thérapie apporte, à ces personnes, une aide pour devenir acteurs de leur reconstruction.

 

Un jour ou l’autre, la dépression peut toucher toute personne : bébé, enfant, adolescent, homme, femme ou personne âgée, mais rien n’est irrémédiable.

Dans le processus de soins, l’art-thérapie est spécifique et complémentaire, elle permet à chacun, dans une prise en charge personnalisée, de se re-découvrir, de ne plus être un étranger pour soi –ni pour les autres- et de prendre en main les rênes de sa propre vie, vers une qualité existentielle plus harmonieuse.

 

CHRISTELLE TADYSZAK